Cavités classiques
Les cavités classiques sont des cavités équipées au niveau amarrages (broche). Elles sont "grand public spéléo".
Liste des cavités classiques du secteur
Statistiques du secteur
47 entrées
46 cavités
5 communes couvertes
1 741 m de galeries
75 documents
Dernières mises à jour
24/12 Perte
24/12 Perte
23/12 Houndarnas (gouffre)
07/12 Houndarnas (gouffre)
24/09 Bounamasou (perte temporaire)
24/09 Bounemasou (grotte)
24/09 Gouber (perte)
24/09 Porche poubelle (grotte)
24/09 Bounemasou (grotte)
24/09 Doline décharge
24/09 Bounemasou 2 (grotte)
24/09 Lahon (perte)
17/03 Renne
12/03 Junqua Sup
12/03 Bounamasou 3 (grotte)
12/03 VIGNAU
12/03 Junqua
12/03 Junqua Inf
12/03 Bounamasou 4 (grotte)
12/03 Arreglade 002
12/03 Bounamasou (perte)
12/03 AMBIELLE
12/03 Renne
12/03 Puits Carrière
12/03 Oueil du Neez Resurg du lavoir
05/03 Junqua Sup
05/03 Junqua Inf
05/03 Arreglade 002
22/3 Carrière 4
02/06 Bounamasou 4 (grotte)
Secteur Rébénacq (Pyrénées Atlantiques)
Informations

Situation: Pyrénées Atlantiques (France): Bescat, Buzy, Rébénacq, Sévignacq-Méracq

Superficie: 10 km²

Altitude maxi: 577 m (moraine dominant Sévignacq auNW).

              mini: 300 m (Rébénacq).

Principaux cours d'eau: Gave d'Ossau, Néez.

Principaux faciès karsti?és: Calcaires dc l'Apticn supérieur - Albion inférieur de faciès urgonien.

Dispositifs hydrogéologiques: Synclinal complexe.

Cavités principales: Oeil du Néez, Balagué, Arrégladc, Junqua.

Emergences principales: Oeil du Néez, Guédot.

source : Quarantenaire de la SSPPO 1952-1992

 

Géographie

Ce petit karst, situé à une quinzaine de kilomètres au Sud de Pau, présente un relief collinéen peu marqué sauf à l'ex pic de Rébénacq, décapité par l'exploration d'une carrière. L'arc morainique d'Arudy au Sud, barre la vallée d'Ossau. De vertes prairies el quelques bois sur les pentes, couvrent la roche sous-jacente.


source : Quarantenaire de la SSPPO 1952-1992

Karstologie

Entre Sévignacq et Rébénacq, l'ossature des collines est formée d’écailles tectoniques de vergence Nord, participant an chevauchement nord-pyrénécn.

Les calcaires aptiens sont masqués, entre Arudy et Rébénacq, par les terrains du Miocène, les moraines et les alluvions du Quaternaire. Ils n’apparaissent que dans les fonds de vallée, et au pointement du pic de Rébénacq ainsi qu'à la "faveur" des carrières.

Ces calcaires très fracturés ont permis la mise en place du système karstique de Rébénacq. Après la fonte des glaciers, le gave d'Ossau venant du Sud a buté sur l’amphithéâtre morainique d'Arudy. Il a donc cherché des voies de sorties:

- vers l'Ouest, il a creusé une gorge pour rejoindre Oloron,

- vers le Nord, il a choisi de S'infiltrer dans le calcaire par quelques pertes. Après un parcours de 4 km environ, l‘eau ressort par des résurgences, échelonnées 50 à 60 m plus bas. La plus importante, l'Oeil du Néez, "abreuve" la ville de Pau.

source : Quarantenaire de la SSPPO 1952-1992

Hydrologie

Emergences principales: Oeil du Néez, Guédot.

source : Quarantenaire de la SSPPO 1952-1992
Documents

Auteur Date Document
{{doc.auteur}} {{doc.date}} {{doc.titre}}
KML PDF Autre {{doc.description}}
{{doc.description}}

Nous contacter Karsteau 4.1